Au carrefour du Droit et de l’Expertise comptable

Au carrefour du Droit et de l’Expertise comptable

Articles Recents

Contactez-nous 06 75 56 56 59 contact@lamraniexpert.com
Back to top

LAMRANI Expert, au carrefour du Droit et de l'Expertise comptable

  /  Actualités   /  Pourquoi le télétravail peut (doit) devenir la règle en 2020

Pourquoi le télétravail peut (doit) devenir la règle en 2020

Sinon, ayez le réflexe « constat reprise »…

« Kit de survie » : sans doute jamais outil mis en place par le gouvernement n’a aussi bien porté son nom. Une simple lecture suffit à conclure à la gageure que constitue pour un chef d’entreprise, le devoir de garantir qu’à tout moment de la journée, en tout lieu de l’entreprise dont il a la responsabilité, tous ses salariés respectent les consignes édictées sur ces kits. Et encore, ne pourront s’interroger sur les modalités de ce défi insurmontable que les dirigeants qui auront réussi l’exploit de mettre en pratique toutes ces nouvelles règles de vie en communauté au travail figurant dans ces kits. Ceux-ci sont finalement très bien faits pour nous faire comprendre une seule chose : restons chez nous et continuons le télétravail aussi longtemps que l’incertitude durera.

Quand on pense que l’entreprise la plus puissante du monde, « Amazon » dont les moyens sont quasi-infinis, n’a jusqu’à présent pas réussi à prendre des mesures jugées suffisamment conséquentes pour préserver la santé de ses salariés et a dû fermer ses entrepôts… C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend tous les dirigeants et responsables d’entreprise.

Cet article a pour objectif premier de mettre à disposition de nos lecteurs et chefs d’entreprises ces kits de survie que vous trouverez ci-après, et de mettre en garde sur la responsabilité infinie qui pèse sur les dirigeants qui s’apprêtent à faire revenir leurs salariés, dans les cas où la poursuite du télétravail ne serait pas possible.

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_fiche_metier_conseiller_clientelle_accueil_banque_v2.pdf

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_travail_dans_un_vestiaire.pdf

https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/proteger-les-travailleurs/article/quelles-mesures-l-employeur-doit-il-prendre-pour-proteger-la-sante-de-ses

Combien de victimes y’aura-t-il parmi les salariés qui vont retourner au travail, victimede ce déconfinement nécessaire à « la bonne marche de notre économie » ? Combien de chefs d’entreprises, à qui on aura demandé l’impossible, seront trainés devant les tribunaux pour mise en danger de leurs employés ?

Ayez le réflexe « Constat reprise d’activité »

Le défi pour les chefs d’entreprise est d’une ampleur inégalée et l’ensemble de ces préconisations devront être mises en pratique et scrupuleusement suivies. Les huissiers de justice se mettent à la disposition des chefs d’entreprise pour attester des mesures prises via un constat dédié spécifiquement au Covid-19.

Ayez donc le réflexe huissier de justice pour faire constater les mesures prises et vous ménager la preuve de vos efforts forcément très conséquents.

https://www.lemondedudroit.fr/interviews/69672-marine-favre-vice-presidente-process-specifique-defini-securite-sanitaire-optimale.html

Face aux incohérences, le dirigeant est seul à bord

Parmi les incohérences des mesures prises ressort notamment celle concernant les écoles. Le gouvernement tonne à cor et à cri à tous les chefs d’entreprise qu’aussi compliqué que cela puisse être, ils doivent continuer à recourir au télétravail, mais pour ses propres fonctionnaires, notamment parmi ceux qui ont fait la magnifique démonstration que cela était possible, à savoir les maîtres d’écoles et les professeurs de collèges et de lycées, et la plupart d’entre nous en sont témoins, ceux-là sont invités à revenir sur les lieux ou tout avait commencé.

Comment faire respecter toutes les mesures barrières connues et toutes les consignes de sécurité édictées sur ces kits de survie à des enfants mineurs ?

Retour à l’école pour des millions d’élèves alors que les étudiants, les plus adultes et les plus aptes à respecter les consignes sont invités à rester chez eux ?

Retour à l’école pour des millions d’élèves alors que l’on s’interroge déjà si l’on va envoyer dans ces mêmes écoles des millions d’électeurs pour le second tour des élections municipales qui sont programmées plus d’un mois après la date de déconfinement ?

Retour à la cantine pour des millions d’élèves alors que les restaurants demeureront fermés encore pendant plusieurs semaines ?

Cherchez l’erreur…

Si ce chemin du retour était sécurisé, jamais le caractère obligatoire de l’école n’aurait été levé, en rendant ce retour facultatif pour les élèves… Mais quid des professeurs ? Auront-ils le choix ? Quid des parents qui souhaitent garder leurs enfants ? Continueront-ils à être indemnisés le temps de la crise ? Comme le dirait un ancien premier ministre : qui va garder les enfants ?

Premières réponses ce mardi 28 avril à 15h.

Quand comparaison n’est pas raison…

Ces premières réponses vont-elles enfin intégrer un fait têtu et si difficile à assumer : La France a plus de 23.000 morts (plus de 32.000 si l’on ajoute les quelques 9.000 décès à domicile non intégrés au bilan « officiel »). Va-t-elle se comparer avec les pays voisins qui partagent un tel cataclysme, à savoir l’Italie, l’Espagne ou la Grande-Bretagne. Tous ces pays ont décrété qu’aucun retour en classe ne serait possible avant le mois de septembre. Ou va-t-elle continuer à se comparer avec l’Allemagne, l’Autriche ou la Corée du sud, dont les trajectoires de lutte contre le virus sont diamétralement opposées.

A vouloir préserver l’économie de notre pays et la santé de nos concitoyens, nous risquons, au sein de cette crise sans précédent, d’être les plus durement frappés (bien plus que l’Italie ou l’Espagne), tant pour nos personnes fragiles ou âgées que pour nos entreprises et notre économie.

Les mois à venir vont être difficile et Churchill n’aurait pas mieux formulé ce qui risque de nous attendre si on cumule les effets prévisibles de la crise sanitaire et des mesures prises pour lutter contre : « du sang et des larmes ». Le moins possible, mais sachant cela, il convient de s’avancer équipé…

Les dirigeants d’entreprises vont devoir continuer pendant plusieurs mois, à faire preuve de courage et clairvoyance, pour le bien de tous.

Laïaché LAMRANI

Expert-comptable, spécialisé professions réglementées du Droit

Expert-conseil, Master de Droit et Fiscalité de l’Entreprise – DJCE

Chargé d’enseignement Panthéon Assas II

Retrouvez sur une dizaine de sujets liés à la crise sanitaire (activité partielle, indemnisation employeurs, prêt garanti par l’Etat, etc…), toutes les questions/réponses (plus de 150) sur les deux liens ci-dessous, mise à jour 25 avril 2020. Une vingtaine de nouvelles questions s’ajoutent aux autres dont les réponses ont été actualisées suite la parution des derniers décrets.

https://lamraniexpert.com/elements/faq-coronavirus-conditions-indemnisation/

https://lamraniexpert.com/elements/faq-coronavirus-activite-partielle/

Le contenu de ce site ne peut être repris ou reproduit sans citer le site LAMRANI Expert et son auteur Laïaché LAMRANI.

Le lien hypertexte vers le site https://lamraniexpert.com devra être intégré au contenu emprunté.

Publier un commentaire