Au carrefour du Droit et de l’Expertise comptable

Au carrefour du Droit et de l’Expertise comptable

Articles Recents

Contactez-nous 06 75 56 56 59 [email protected]
Back to top

Restructuration

  /  Restructuration

Pourquoi la holding des professions libérales connaît-elle cette seconde jeunesse  ? Parce que la SPFPL peut être un formidable outil d’optimisation opérationnelle, fiscale et juridique ! Voici comment peut être acquis un office à moindre coût et économiser jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros. La SELARL (ou la SARL) s'installe comme la forme de plus en plus privilégié par les officiers ministériels

Les sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL) reviennent au goût du jour notamment depuis la Loi Macron (août 2015), à tel point que cela laisserait presque penser que la création des SPFPL est récente alors que la SPFPL a été́ créée il y a plus de 30 ans (loi MURCEF du 31 décembre 1990). Pourquoi la holding des professions

Réduire sa pression fiscale, se doter d'une structure plus évolutive ou se rapprocher d'autres offices sont parmi les motivations existantes amenant à la restructuration de son mode d'exercice. Il faut passer en société de capitaux, soit ! Mais quelle forme choisir ? Les restructurations se multiplient et avant d'agir sur son propre office, il convient donc, au moment de choisir la

L'importance d'une restructuration de son mode d'exercice en société de capitaux pour réduire la pression fiscale et se doter d'une structure plus évolutive est plus que jamais d'actualité. Il convient donc, au moment de choisir la forme sociale, d'avoir les idées claires sur ce qui distingue les sociétés d'exercice libérales et les sociétés de droit commun. Depuis la Loi Macron

L'importance d'une restructuration de son mode d'exercice en société de capitaux pour réduire la pression fiscale et se doter d'une structure plus évolutive est plus que jamais d'actualité. Il convient donc, au moment de choisir la forme sociale, d'avoir les idées claires sur ce qui distingue les sociétés d'exercice libérales et les sociétés de droit commun. Depuis la Loi Macron

Parmi les stratégies de rémunérations existantes dans les SAS (ou les SELAS), il en est une qui est tentante pour réduire ses cotisations sociales et des impôts, c’est la stratégie du tout dividende. L'idée est aussi séduisante que dangereuse : se payer en dividendes pour éviter les cotisations sociales et limiter son impôt en ne s'acquittant que de la fameuse "flat

Il y a un peu plus de deux ans, nous lancions une nouvelle initiative relative aux restructurations des professions réglementées du droit : une série vidéo à destination des professions réglementées du Droit (Huissiers et notaires) avec une question par épisode. Elle permet d'y voir plus clair sur les enjeux économiques, juridiques et stratégiques d'une restructuration, de sa manière d'exercer,

La rémunération des associés d'une Société d'exercice libéral est un thème récurrent permettant notamment d'évoquer les différences existantes entre les SELARL et les SELAS. L'une des grandes différences est évidemment le statut social du dirigeant. Les associés de SELARL bénéficient du régime de faveur TNS alors que les dirigeants de SELAS relèvent du régime plus coûteux des "assimilés salariés".

A l'occasion de la création de leur activité ou du rachat d'un office ou de parts de société, les professionnels libéraux s'interrogent régulièrement sur la forme d'exercice à retenir. Ceux qui font le choix de la société de capitaux se retrouvent systématiquement devant le dilemme suivant : SELARL (SARL) ou SELAS (SAS). Vous hésitez encore ? Suivez le guide.. en

Voici LA vidéo qui vous permettra de distinguer les caractéristiques spécifiques de la SELARL et de la SELAS et de bien effectuer votre choix. La Société d’Exercice Libéral (SEL) est devenue incontournable pour de nombreux professionnels du droit, notamment pour les huissiers, notaires et avocats.Ses avantages sur le plan juridique, fiscal et patrimonial sont si nombreux que l’on s’y perdrait. Pour vous